Ne pas boire une goutte d’alcool durant un mois? - VivaSanté

Ne pas boire une goutte d’alcool durant un mois?

This post is also available in: Néerlandais

Février 2017, Tournée Minérale!
La Fondation contre le Cancer et l’asbl flamande VAD, spécialisée en prévention des addictions, lancent la ‘Tournée Minérale’, une nouvelle campagne de sensibilisation à l’alcool.

Le coup d’envoi est prévu le 1er  février. En effet, décembre et janvier sont traditionnellement des périodes d’excès, et plus spécialement au niveau de la consommation en alcool. Février est donc le moment idéal pour une cure détox et débuter l’année en pleine forme. Car faut-il le rappeler, la consommation d’alcool n’est pas sans risque, même quand elle n’est pas excessive!

Malgré la place de plus en plus importante qu’il prend dans notre quotidien, l’alcool n’est pas une boisson anodine, il est souvent à l’origine de souffrances physiques et émotionnelles. «L’alcoolisme est une maladie et elle peut arriver à n’importe qui! Le glissement vers la dépendance ne se fait pas en un jour, mais de petits pas en petits pas, d’un verre à l’autre», explique Raymond Gueibe, psychiatre.

La fondation contre le Cancer s’inquiète que plus de la moitié de la population consomme plus de 11 verres par semaine et rappelle que l’alcool a un impact sur environ 200 affections différentes. «L’alcool est lié à un risque accru pour plusieurs types de cancers: bouche et gorge, larynx, œsophage, foie, sein (chez les femmes) et colorectal (chez les hommes)», explique le docteur Didier Vander Steichel, directeur médical de la Fondation contre le Cancer, en poursuivant «dans les pays développés, on considère que l’alcool est la cause de 3 à 10% des décès dus au cancer». L’alcool exerce aussi une influence négative sur la qualité de vie. Citons par exemple les troubles du sommeil et de la mémoire, les problèmes relationnels et d’addiction, etc. Sans parler des soucis liés à la sécurité, que ce soit sur la route ou au travail par exemple. D’où l’initativive proposée de ne pas boire pendant un mois. Mais cette abstention de toute boisson alcoolisée peut-t-elle avoir un impact santé en un mois seulement? Oui! Selon une étude anglaise publiée récemment, un mois sans alcool a de réels effets bénéfiques: moins de tension artérielle, meilleur sommeil, concentration plus intense, baisse du risque de diabète, perte de poids et même «réparation» du foie.

Pour relever le défi, il suffit de s’inscrire, seul ou en équipe, sur www.tourneeminerale.be! Et pour avoir la sobriété heureuse, il est conseillé de se trouver des supporters, d’essayer les mocktails, smoothies, eaux aromatisées, et de bouger et manger sainement. Car l’objectif de cette campagne, c’est avant tout la prise de conscience de sa propre consommation, même modérée, et de réapprendre à vivre sans alcool en redécouvrant de nouvelles saveurs!

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires