Le gluten, ami ou ennemi de notre santé? - VivaSanté

Le gluten, ami ou ennemi de notre santé?

This post is also available in: Néerlandais

Phénomène de mode? Les produits emballés portant le logo «sans gluten» ne cessent de se multiplier, et les plats sans gluten commencent à faire leur apparition sur les cartes des restaurants. Sans parler des blogs des foodies et des établissements branchés où le gluten est totalement banni. Mais qu’est-ce que le gluten? Représente-t-il réellement une menace pour notre santé? Nous dressons un aperçu de la situation.

Qu’est-ce que le gluten?

C’est est un mélange de protéines naturellement présentes dans un certain nombre de céréales cultivées dans nos régions, comme le froment, l’orge, le seigle et l’épeautre, ou d’autres types de blé tels que le petit épeautre, qui est cultivé à petite échelle dans les Alpes françaises du Sud. L’avoine est un cas particulier. À l’état naturel, l’avoine ne contient pas de gluten, mais comme il est cultivé dans des champs situés à proximité de céréales qui en contiennent ou traité dans des endroits où sont transformées des céréales de ce type, il en présente également des traces, sauf si le logo «sans gluten» figure sur l’emballage.

Le gluten permet de confectionner du pain aéré à partir des grains de ces céréales. Il confère de l’élasticité à la pâte et préserve, pendant la cuisson, les petites bulles d’air qui se forment lorsque la pâte lève.

Comment diagnostiquer une intolérance au gluten?

L’intolérance au gluten peut survenir à n’importe quel âge. En cas de suspicion, une analyse sanguine peut donner une première indication, mais ne permet pas de poser un diagnostic formel. Pour cela, une biopsie de l’intestin grêle est nécessaire. Cet examen consiste à introduire une sonde par la bouche du patient afin de prélever un petit morceau d’intestin grêle, en vue d’effectuer des analyses complémentaires. Pour pouvoir poser le diagnostic, le gluten ne peut donc pas être banni de l’alimentation avant la réalisation de cet examen. Pour un avis et un diagnostic, adressez-vous à votre médecin ou gastro-entérologue. En cas de diagnostic positif, l’assurance maladie prévoit une intervention mensuelle de 38 euros. Les produits sans gluten sont généralement plus chers que les produits céréaliers qui en contiennent, comme les pâtes, le pain et les pâtisseries.

Comment éviter le gluten?

Les céréales contenant du gluten peuvent être remplacées par des types de céréales sans gluten, comme le sarrasin, le maïs (y compris la Maïzena et la polenta), le riz et l’avoine sans gluten, mais aussi l’amarante, le sorgho, la farine de manioc, le teff et le tapioca, que l’on trouve par exemple dans les magasins africains. Les pommes de terre, la fécule de pomme de terre et le quinoa constituent également une alternative aux préparations culinaires sans gluten. Il est difficile de confectionner du pain aéré ou des pâtes avec de la farine de céréales sans gluten ou une autre farine de substitution, mais des mélanges de farines sans gluten donnant de bons résultats sont disponibles dans le commerce.

Une autre option consiste à acheter des pâtes, types de pain ou pâtisseries sans gluten. Pour les amateurs de bières, il existe aussi des bières sans gluten brassées à partir de sarrasin ou de malt d’une autre céréale sans gluten. Le vin et les boissons alcoolisées distillées ne contiennent pas de gluten et peuvent donc être consommées, bien entendu avec modération, par les personnes souffrant de la maladie cœliaque. Pour obtenir un avis complémentaire et des conseils pratiques, vous pouvez vous adresser à un(e) diététicien(ne) spécialisé(e) en consultant l’association des diététiciens (1) ou le site Web de la Société Belge de la Coeliaquie (2).

Peut-on guérir d’une intolérance au gluten?

Non. Une fois le diagnostic posé sur la base d’une biopsie intestinale positive, le patient doit suivre un régime sans gluten strict toute sa vie. Même la quantité la plus infime de gluten peut déjà causer des lésions.

Outre les personnes atteintes de la maladie cœliaque et celles souffrant d’allergie au blé, on compte également un groupe d’individus qui manifestent des symptômes lorsqu’ils consomment du (ou des produits à base de) blé, sans pour autant souffrir de la maladie cœliaque ou d’allergie au blé.

Pour l’instant, les scientifiques décrivent ce phénomène comme une sensibilité au gluten non cœliaque (SGNC).

Si vous pensez être intolérant au gluten, ne le bannissez pas de votre alimentation avant d’avoir consulté un médecin. Un régime sans gluten n’est nécessaire qu’en cas de maladie cœliaque, une maladie auto-immune relativement rare. Si vous devez suivre un tel régime, il est préférable de vous faire accompagner par un(e) diététicien(ne) spécialisé(e), car du gluten peut être présent dans des produits auxquels on ne penserait pas immédiatement.

  1. updlf-asbl.be
  2. www.sbc-asbl.be
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires