Soins anti-âge: les promesses, les résultats - VivaSanté

Soins anti-âge: les promesses, les résultats

Sans vouloir à tout prix ressembler à celui ou celle qu’on était à 20 ans, des solutions existent pour gommer le plus naturellement possible les marques du temps. Tout, tout, tout, vous saurez tout sur les dernières innovations anti-âge, avec le docteur Françoise Guiot (dermatologue, Grez-Doiceau).


Comment envisagez-vous la correction des signes de l’âge?

Deux points sont essentiels dans le traitement esthétique rajeunissant d’un visage, avant d’envisager toute intervention. La première, c’est l’évaluation de l’ensemble du visage et de ses éléments. Le visage est un tout et on doit tenir compte des différentes zones. Par exemple, les sillons naso-géniens (entre le nez et les coins de la bouche) sont étroitement dépendants du galbe des pommettes: si les pommettes perdent leur relief et s’affaissent, les sillons peuvent devenir plus marqués. Ensuite, les différents volumes du visage (joues, pommettes, bouche, front, menton, nez…) doivent être proportionnés entre eux et le rester après les éventuelles corrections. Un bon traitement doit se faire en associant judicieusement des petites corrections progressives à différents endroits du visage. L’autre point important à considérer est le respect de l’aspect naturel du visage. Il ne suffit pas de gonfler les pommettes et la bouche d’une personne pour rajeunir son visage. Le but est de restaurer les volumes perdus dans un visage, mais surtout pas de le transformer en quelque chose de «surnaturel». En médecine anti-âge, le médecin doit vous orienter dans cette démarche, sinon, changez-en!

Quelle est la tendance actuelle en esthétique?

De la légendaire et révolutionnaire toxine botulique qui bloque les rides du front et pattes d’oie, aux peelings et lasers de pointe, les méthodes se diversifient et tentent de répondre à de plus en plus de demandes ciblées. L’approche uniquement chirurgicale est dépassée: l’apport des produits de comblement injectables ou «fillers» (principalement les acides hyaluroniques) permettent de retarder l’heure du lifting chirurgical en comblant les sillons des rides et en recréant les volumes perdus sous l’effet du vieillissement. Néanmoins, lorsque le recours à la chirurgie est jugé nécessaire, le geste se veut moins invasif, moins radical et associe l’utilisation des techniques de comblement. Que ce soit pour le haut ou le bas du visage, les bras ou les cuisses, le lifting est devenu moins global, moins invasif.

Y a-t-il une solution contre le relâchement de la peau?

On ne retend pas la peau du visage comme on regonfle un ballon! Dans un visage qui vieillit, il ne faut pas confondre perte de volume et relâchement cutané. Vouloir rattraper systématiquement le relâchement de la peau du visage et la retendre par une augmentation de son contenu mènera à terme à l’obtention d’un visage bouffi. Il sera peut-être lisse, mais il ne sera plus celui de la personne qu’on connaissait. En dehors du lifting, il existe des moyens non chirurgicaux. Les nouveaux acides hyaluroniques injectables permettent de recréer un nouvel ovale au visage lors de relâchement récent. La contraction du collagène par la chaleur des lasers de remodelage et des ondes de radiofréquence sont aussi des solutions efficaces. L’expérience nous a montré que, pour des relâchements légers, pris assez tôt (vers 40 ou 50 ans), ces techniques, dans des protocoles de soins répétés et réguliers, pouvaient être très satisfaisants. Si le relâchement cutané est trop avancé, il ne faut pas attendre de miracle et seul le lifting chirurgical saura changer les choses (avec ses avantages et ses inconvénients!).

Quels conseils donnez-vous à vos patientes pour retarder les effets du temps?

La forme ou la fatigue se lisent sur un visage et sur son teint. Là encore, il faut savoir considérer la beauté de la peau et sa jeunesse comme faisant partie d’une globalité avec le corps, son fonctionnement et sa santé.

Manger trop de sucres, trop de graisses, trop peu d’aliments riches en vitamines, minéraux, acides gras essentiels, boire trop d’alcool et pas assez d’eau, fumer, abuser du soleil ou des UV, sont autant de facteurs qui limitent les effets des crèmes de soins quotidiens.

A l’inverse, en améliorant un tant soit peu son hygiène de vie, en protégeant son visage du rayonnement du soleil, en choisissant une alimentation équilibrée, en se faisant suivre régulièrement et sur le long terme, il n’est pas rare de voir des visages d’aspect réellement «rajeunis» au bout de quelques mois. Tous les espoirs sont donc permis!

 

Share on Facebook4Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires