Un test d’haleine pour détecter la grippe - VivaSanté

Un test d’haleine pour détecter la grippe

La détection de maladies de manière non-invasive en prélevant des échantillons d’haleine est un champ d’expérimentation plein de promesses. Des chercheurs de l’Université du Texas à Arlington ont mis au point un appareil capable de détecter les signes inflammatoires de la grippe.

L’appareil ressemble à un éthylotest. Au lieu de mesurer le taux d’alcool dans l’air expiré, l’appareil isole les biomarqueurs qui indiquent ou non la présence de la grippe et permet de poser ainsi un diagnostic différentiel entre la grippe et le rhume. L’objectif étant de permettre au patient de se soigner mieux et plus vite pour éviter les complications.

Les épidémies de grippe sont préoccupantes à cause notamment des continuelles mutations du virus et l’apparition de nouvelles souches. La détection précoce des premiers cas est à coup sûr un moyen efficace d’éviter le développement de telles épidémies. Cependant, les méthodes de détection classiques sont parfois peu fiables  ou nécessitent des tests de laboratoire longs et coûteux.

L’appareil testeur d’haleine, mis au point par le Prof. Perena Gouma  et son équipe, vise à exploiter le fait que les personnes infectées par le virus de la grippe développent un mélange volatile de composés organiques et d’oxyde nitrique (ou monoxyde d’azote) dans leur souffle à cause de l’inflammation de leurs poumons.

L’appareil ne coûte pas cher à fabriquer, est de petite dimension et pourrait donc être vendu en pharmacie et utilisé chez soi. Le dispositif contient 3 capteurs qui détectent l’isoprène, l’ammoniac  et l’oxyde nitrique. Il est actuellement testé au stade de prototype et doit encore être développé. En fait, les chercheurs espèrent que cette technologie pourra être élargie à la détection d’autres maladies  car il devrait suffire de changer les capteurs en fonction des affections recherchées pour parvenir à détecter les marques distinctives d’autres maladies virales bien plus graves, comme celles causées par le virus Ebola par exemple. Affaire à suivre donc…

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires