Vigilance allergies : début de la saison pollinique du bouleau - VivaSanté

Vigilance allergies : début de la saison pollinique du bouleau

L’Institut scientifique de Santé publique (ISP) donne le coup d’envoi de la période critique des allergies au pollen de bouleau. En effet, depuis ce 28 mars, les concentrations de pollen de bouleau mesurées dans l’air sont supérieures au seuil d’alerte de 80 grains de pollen par mètre cube d’air.

SOURCE: alerte presse ISP/WIV du 30.03.2017

Allergies: d’entrée à un niveau critique
Lorsque la concentration de pollen de bouleau atteint ou dépasse 80 grains par mètre cube d’air, la plupart des personnes sensibilisées ressentent des symptômes cliniques :

  • Picotements, démangeaisons, larmoiements et rougeurs aux yeux
  • Éternuements, nez bouché, sinus encombrés, perte d’odorat et de goût, écoulements nasaux et, dans certains cas, démangeaisons à l’arrière de la bouche et dans la gorge

« Les températures plus clémentes ces derniers jours ont légèrement accéléré la maturation des fleurs mâles et rapidement favorisé la dispersion des grains de pollen dans l’air », explique Nicolas Bruffaerts, spécialiste des pollens à l’Institut scientifique de Santé publique (ISP). « Ce mardi 28 mars, nous avons dénombré 270 grains de pollen de bouleau par mètre cube d’air à Bruxelles. Le seuil critique de 80 grains par mètre cube d’air est désormais dépassé, mais nous sommes encore loin du niveau maximal atteint l’an dernier, avec 1 500 grains de pollen par mètre cube d’air », poursuit-il.

L’évolution des concentrations de pollen dans l’air au cours des prochains jours dépendra en grande partie des conditions météorologiques. Les précipitations du week-end passé devraient faire diminuer le niveau de risque en rabattant les grains de pollen au sol.

Le bouleau, champion des arbres allergisants
En Belgique, le bouleau est de loin l’arbre le plus allergisant. Il produit près d’un tiers des pollens d’arbres présents dans l’air. Certaines personnes sensibilisées au pollen de bouleau peuvent également présenter des symptômes d’allergies lorsque des quantités importantes de pollen d’aulne et/ou de noisetier circulent dans l’air, comme ce fût ponctuellement le cas dans le courant du mois de février. Pour ces personnes, les désagréments liés aux allergies ont commencé depuis plus longtemps.

Les séjours en bord de mer sont recommandés aux personnes souffrant d’une allergie au pollen de bouleau car l’air y est généralement moins chargé en pollen de cet arbre. La vigilance reste néanmoins de mise car une allergie au pollen de bouleau peut s’accompagner d’une allergie alimentaire à certains fruits comme les pommes, les cerises, les amandes, les noisettes, les kiwis, etc.

Comment limiter les désagréments et soulager les éternuements ?

  • Suivez les recommandations et les traitements prescrits par votre médecin
  • Évitez les efforts et les activités de plein air (sport, efforts physiques)
  • Portez des lunettes (de soleil) afin de limiter le contact entre les yeux et l’allergène
  • Douchez-vous et lavez vos cheveux avant d’aller vous coucher, afin de vous débarrasser au mieux des allergènes
  • Utilisez des mouchoirs en papier et jetez-les systématiquement après utilisation
  • Évitez de faire sécher votre linge à l’extérieur
  • Gardez les fenêtres fermées lors de vos déplacements en voiture
  • Consultez régulièrement le site internet www.airallergy.be

afin de rester informé sur l’évolution de la saison pollinique en Belgique

Les traitements

Le traitement médicamenteux :
La prise des médicaments comme des antihistaminiques ou des corticoïdes diminue les symptômes liés aux allergies et au rhume des foins. Ces médicaments sont prescrits par un médecin et peuvent, en accord avec celui-ci, être pris à des fins préventives.
La désensibilisation :
Ce traitement consiste à injecter des doses de plus en plus importantes de l’allergène, afin de rendre le patient progressivement plus tolérant à celui-ci. Ce traitement est long et doit impérativement être prodigué par un médecin allergologue.

Airallergy, le seul réseau officiel de surveillance des pollens en Belgique
Le réseau belge de surveillance des pollens et des spores fongiques ‘Airallergy’ a été créé en 1974. Depuis 1982, il est coordonné par l’équipe ‘Mycologie et Aérobiologie’ de l’ISP. En fournissant quotidiennement des informations fiables sur la présence des allergènes dans l’air, ce réseau indique aux personnes souffrant d’allergies les périodes et régions à hauts risques, et aide les professionnels de santé à poser un diagnostic.
www.airallergy.be.

Une application mobile ‘Airallergy’ pour smartphones (Android et iOS) sera prochainement disponible !

Share on Facebook5Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires