Alcool et grossesse: tolérance zéro! - VivaSanté

Alcool et grossesse: tolérance zéro!

Une nouvelle étude britannique vient une nouvelle fois de rappeler qu’alcool et grossesse ne font pas bon ménage. L’alcool entraîne des risques de naissance prématurée et de malformations chez l’enfant.

Selon cette nouvelle étude, menée par les chercheurs de l’Université de Leeds (Grande-Bretagne), boire, même un peu, pendant la grossesse, augmente le risque de naissance prématurée. L’alcool passe du sang maternel vers le sang du fœtus à travers le placenta.

Un verre d’alcool, quelle que soit sa nature, consommé par une femme enceinte entraîne autant d’alcool dans le sang de son bébé que dans le sien alors que le foie et le rein du foetus ne sont pas capables d’éliminer l’alcool. Les effets négatifs de l’alcool se font principalement ressentir sur le système nerveux central.

Un retard du développement, des déficits intellectuels et des troubles de l’apprentissage, une hyperactivité, des troubles de l’attention et/ou de la mémoire, une incapacité à contrôler sa colère en sont les principales manifestations.
La recommandation actuelle est de ne consommer aucun verre d’alcool pendant la grossesse. Et mieux encore, avant même la conception.

Alcool: des risques irréversibles pour l’enfant
– Accouchement prématuré
– Retard de croissance du bébé
– Troubles psychiques ou du comportement de l’enfant: apprentissage, mémoire, lecture, attention, comportement

 

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires