Belle et bronzée, toute l'année - VivaSanté

Belle et bronzée, toute l’année

Tout, vous saurez tout sur ce produit de beauté magique qui
permet d’obtenir un joli hâle naturel, sans soleil!  En version spray, crème, huile : l’auto-bronzant est une
véritable aubaine pour offrir un teint caramel à toutes les peaux!

Deux agents auto-bronzants

Nés aux Etats-Unis en 1958, lorsque des médecins ont découvert
qu’un médicament contenant de la dihydroxyacétone, DHA, destiné à lutter contre
le diabète, colorait le contour de la bouche des patients, les auto-bronzants
n’ont pas séduit immédiatement. Une odeur désagréable, une coloration orange,
des traces sur le corps dérangeaient les consommateurs. Actuellement, la
tendance s’inverse grâce à la découverte d’un nouveau principe actif,
l’érythrulose qui, couplé à la DHA, offre une teinte très naturelle en évitant
toute mauvaise odeur.

A mi-chemin avec le soin…

La nouvelle génération de soins auto-bronzants dore le teint
mais soigne également la peau. Enrichis d’actifs lissants, hydratants,
nourrissants, ils n’ont plus l’effet desséchant qui leur était reproché
autrefois. Utilisés après l’exposition solaire, certains soins auto-bronzants
subliment le hâle tout en restaurant l’équilibre hydrique de la peau. D’autres
assurent la nutrition et l’hydratation de la peau tout en construisant
progressivement un hâle naturel et léger, les 365 jours de l’année. 

La bonne gestuelle d’application

  • La veille de l’application d’un
    autobronzant, exfoliez et hydratez votre peau pour éliminer les cellules mortes
    et obtenir une coloration homogène. Le produit ne doit être appliqué que sur
    une peau propre et sèche.
  • Appliquez l’autobronzant en lissages doux
    et les mains à plat
    . N’oubliez aucune zone (pensez au cou, au dessus des
    pieds…).
  • Au niveau des sourcils, de la racine des
    cheveux, des talons et des coudes, estompez l’autobronzant avec un coton
    légèrement humidifié.
  • Attention à n’en mettre qu’une quantité
    réduite au niveau des coudes et des genoux
    car la couche cornée plus épaisse se
    colore davantage.
  • Laissez agir plusieurs heures. Et
    lavez-vous soigneusement les mains après application.

Le saviez-vous ?

  • Les autobronzants se conservent
    difficilement. Un tube ouvert et non utilisé pendant une longue période (plus
    d’un an) risque de voir sa texture s’épaissir, l’application en devient
    difficile et occasionne des taches… Un bon conseil: achetez de petits tubes et
    renouvelez-les souvent!
  • L’autobronzant est déconseillé aux peaux
    acnéiques ou ayant tendance aux imperfections. Les boutons et les cicatrices se
    colorent plus intensément.
  • Un autobronzant ne protège pas du soleil!

Peau claire ou peau mate ?

On trouve deux catégories d’autobronzants en fonction
de leur teneur en DHA:
  • concentration de 2,5 à 3%: cette faible
    concentration en DHA est particulièrement indiquée pour les peaux claires.
    Celles-ci n’ont pas besoin d’actifs aussi puissants que les peaux mates;
  • concentration de 5% pour les peaux mates.

Si vous avez un doute, n’hésitez pas à tester le
produit avant de l’acheter: dans le creux du poignet, appliquez une petite
touche d’autobronzant. Attendez au moins 24h avant d’apprécier pleinement le
résultat.

Notre conseil
Privilégiez les autobronzants contenant des actifs
hydratants, sans alcool pour le visage, hypoallergéniques voire non parfumés
pour éviter les allergies.


Extrait de l’article “Les autobronzants” du magazine “Le Journal du Patient” N° 27

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires