Céphalée ou migraine: un vrai casse-tête! - VivaSanté

Céphalée ou migraine: un vrai casse-tête!

This post is also available in: Néerlandais

 

Les maux de tête: vous connaissez! Mais ne seriez-vous pas un migraineux qui s’ignore? Si les douleurs que vous croyez être dues au stress ou à la fatigue ressurgissent plus ou moins régulièrement, peut-être souffrez-vous de migraine?
Aidez votre médecin
Notez les crises de migraine sur un calendrier afin de visualiser plus précisément les circonstances d’apparition. Ainsi, votre médecin pourra repérer les cycles de la pathologie et évaluer l’efficacité des médicaments. Car chaque personne et chaque migraine est unique, et nécessite donc un traitement sur mesure.

Deux astuces testées et approuvées
Valables pour les maux de tête comme pour les migraines, elles s’utilisent en complément de votre traitement habituel ou pour tordre le cou à une douleur très débutante.
– Des glaçons dans un gant de toilette: le froid estompe la dilatation des gros vaisseaux, observées dans les céphalées. A appliquer sur les tempes, et si possible dans l’obscurité.
– Un petit noir corsé: la caféine agit de la même manière. Mais attention aux abus: plus on est accro au café, plus l’organisme en réclame quand il en est privé.
Critères de diagnostic de la migraine
Il faut cinq crises d’une durée de 4 à 72 heures (en l’absence de prise de médicaments). Les crises présentent au moins deux des caractéristiques suivantes: unilatérales, pulsatiles, d’une intensité modérée à sévère, aggravées par l’effort, accompagnées soit de nausées ou vomissements, soit de phonophobie (hypersensibilité au bruit) ou photophobie (hypersensibilité à la lumière).
Nathalie Evrard
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone