Cuisine gourmande anti-cancer! - VivaSanté

Cuisine gourmande anti-cancer!

50% des cancers colorectaux peuvent être prévenus par une hygiène de vie saine, dont une alimentation équilibrée fait naturellement partie. Quels sont les aliments clés à privilégier? Comment notre alimentation peut-elle favoriser le développement d’un cancer? Réponses du Docteur Colemont, gastroentérologue.

Extrait de l’article paru dans le magazine Viva Santé nr 31.

Pour prévenir le cancer, quelle est la première recommandation à suivre?
Avant tout, surveiller son poids! En mangeant moins et mieux et en bougeant plus. Le Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer souligne dans chacun de ses rapports que le lien entre alimentation et cancer réside principalement dans le surpoids. Si un gain de poids rapide et/ou important survient, il est nécessaire de mettre en place un contrôle de l’alimentation avec une augmentation de l’activité physique.

Notre alimentation peut-elle favoriser le cancer?
La relation entre le régime alimentaire, l’état nutritionnel, les caractéristiques physiques de la personne et le cancer est complexe et plus que probablement multifactorielle. Le chemin vers la compréhension de tous ces facteurs n’a été que partiellement découvert ou compris, et fait intervenir de nombreux mécanismes mais les liens entre nutrition et santé se confirment chaque jour de plus en plus. Et donc, oui, une alimentation déséquilibrée est un facteur de risque de cancer, tout comme le tabagisme, la consommation d’alcool.

Existe-t-il des aliments anti-cancer?

Non, il est plus exact de parler d’aliments dont la consommation exagérée peut poser problème pour la santé et éventuellement favoriser l’apparition de certains cancers. Il est recommandé de construire ses repas quotidiens autour des légumes et des fruits afin d’arriver à 5 portions de légumes non féculents et de fruits variés par jour (400g minimum). Les légumes secs (25g par jour minimum) doivent également y trouver leur place. Ces aliments peuvent aider à diminuer la densité calorique du repas, parce qu’ils sont en général peu caloriques, riches en fibres et en nutriments variés. Mais cette alimentation diversifiée doit suivre les saisons, rester savoureuse et donner du plaisir!

 

La prévention anti-cancer, c’est…

  1. Limiter la consommation d’alcool.
  2. Limiter le sel.
  3. Surveiller son poids.
  4. Consommer du poisson gras deux à trois fois par semaine.
  5. Limiter les graisses saturées (beurre…) et privilégiez les huiles végétales en variant leur origine (colza, noix, olive…).
  6. Augmenter la consommation de fruits et de légumes de couleurs variées.
  7. Favoriser la consommation de céréales complètes (riches en fibres).
  8. Limiter la consommation de viande rouge, de charcuterie, de barbecue.
  9. Eviter la cuisson à haute température de tous les aliments et privilégier les cuissons douces. Ce conseil est valable pour tous les aliments et pas seulement pour la viande rouge.

Une gousse santé qui ne vous veut que du bien
Le NCI (National Cancer Institute) américain a placé l’ail en tête de liste des aliments susceptibles de réduire le risque de cancer, sur base notamment d’études anciennes qui faisaient état d’une réduction de 23 à 32% pour le cancer colorectal.

Un petit verre de vin rouge, bon ou mauvais?
Les experts conseillent au mieux l’abstinence, et dans les autres cas, un maximum de 10 à 15g par jour d’alcool (soit un verre de vin de 12cl) pour les femmes et de 20 à 30g pour les hommes. Cette recommandation inclut toutes les boissons alcoolisées (bière, vin, apéritifs, digestifs…).

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires