Dupuytren: une maladie invalidante - VivaSanté

Dupuytren: une maladie invalidante

This post is also available in: Néerlandais

Bon nombre de personnes de plus de 50 ans présentent des nodules durs et des brides au niveau de la paume de la main. Ces lésions réduisent l’espace au sein de la paume, si bien que les doigts ont parfois du mal à s’étendre ou restent pliés. Cette pathologie s’appelle maladie de Dupuytren, du nom de Guillaume de Dupuytren, le premier à l’avoir découverte.  Le Professeur Ilse Degreef, chirurgien de la main à l’UZ Leuven, nous en dit un peu plus sur cette affection handicapante.

 

Comment se présente la maladie de Dupuytren ?

Ilse Degreef: La maladie de Dupuytren est une affection indolore qui se caractérise par la formation de nodules et de brides visibles et palpables au niveau d’une aponévrose située sous la peau de la paume de la main. Elle est très fréquente chez les personnes de plus de 50 ans. Un jour, je me suis rendue au marché et j’y ai examiné les mains des gens que je rencontrais. Chez un tiers des personnes de plus de 50 ans, j’ai pu déceler ce type de nodules. Heureusement, dans la grande majorité des cas, la maladie reste limitée à une forme légère. Dans environ 10% des cas cependant, elle évolue à un point tel que le patient ne parvient plus à tendre les doigts. Cela peut parfois être très handicapant, en particulier lorsque le pouce est touché aussi. Le cas échéant, la personne n’est plus capable d’attraper des objets.

Tout le monde peut-il développer la maladie de Dupuytren?

Oui. Parfois, la maladie est d’origine familiale. Dans ce cas-là, elle est souvent plus coriace et difficile à traiter. Il arrive aussi que les nodules touchent d’autres endroits du corps, par exemple les pieds ou la peau du pénis. Le risque de développer la maladie est plus important en cas de diabète, de tabagisme, de prise de certains antiépileptiques, de consommation d’alcool et d’hypercholestérolémie. La véritable cause de la maladie de Dupuytren n’est pas encore connue, mais il semble y avoir une prédisposition génétique, conjuguée à d’autres facteurs de risque.

Comment poser le diagnostic de la maladie de Dupuytren?

Un médecin peut poser le diagnostic simplement en examinant et en palpant les lésions. Aucun test, radiographie ou scan complémentaire n’est nécessaire.

Comment traiter la maladie de Dupuytren?

J’estime qu’il est très important que les patients souffrant de cette maladie soient suffisamment et correctement informés. Il s’agit d’une affection bénigne et non d’un cancer de la main, comme certains le pensent parfois. Un traitement n’est nécessaire que lorsque le patient juge la maladie trop handicapante. Cela peut donc varier d’une personne à l’autre. Il faut bien être conscient qu’il n’existe aucun traitement curatif. La thérapie peut faire disparaître ou atténuer le problème, mais celui-ci peut réapparaître par la suite. Dès lors, il est préférable que le médecin n’opte pas immédiatement pour une thérapie agressive, car ce type de traitement nécessite une longue période de revalidation et comporte un plus grand risque de complications, alors même que la maladie peut récidiver au bout d’un certain temps. J’estime aussi que le traitement ne doit pas être coûteux pour le patient.

Dans mon cas, j’informe le patient de toutes les options thérapeutiques possibles. Il peut s’agir d’une chirurgie classique ou d’une intervention au moyen d’aiguilles nécessitant moins d’incisions. Les interventions moins lourdes incluent la pose d’attelles pour maintenir les doigts tendus, ou des injections locales d’une enzyme qui dissout le tissu conjonctif. J’expose les avantages et les inconvénients de toutes ces techniques, puis je laisse au patient le soin de décider.

Vous souhaitez en savoir plus?

Dans la mesure où il est extrêmement important de fournir des informations correctes et de poursuivre les recherches sur la maladie de Dupuytren, le Pr Degreef a créé le fonds Dupuytren. Ce dernier travaille en collaboration avec l’association de patients, qui fournit un complément d’informations. Rendez-vous sur www.vereniging-dupuytren.be

—–

 

Cet article a été rédigé avec le soutien de Sobi SPRL

 

 

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn3Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires