Envie de vacances! Partez du bon pied! - VivaSanté

Envie de vacances! Partez du bon pied!

Vous souffrez du mal de transport? Pour tenter de rendre supportable le voyage, un minimum de précautions s’impose.

Tous les modes de transports peuvent entraîner une crise de nausées, même si la voiture arrive largement en tête: en effet, pour 69% des Belges, les symptômes surviennent en voiture – ce chiffre culmine à 93% pour les enfants! – 49% en bateau, 43% en bus, 18% en train ou en avion.

C’est l’oreille interne, où se trouve le centre de l’équilibre, qui est en cause. Les informations transmises par les yeux et l’oreille interne sur le mouvement et les vibrations, et par les récepteurs musculaires, notamment en position assise ou immobile, sont discordantes. Le cerveau a du mal à suivre et le corps à s’adapter, d’où ces symptômes désagréables: bâillements, nausées, pâleur, sueurs, vomissements…

Prendre un traitement avant le départ?
Si vous ou vos enfants êtes souvent sujets au mal des transports, prévoyez de prendre une heure avant le départ un antihistaminique. Les antihistaminiques H1 (tels que le dimenhydrinate* ou la méclozine**) constituent le traitement de premier choix, et ce quel que soit le mode de transport. La durée d’action de ce type de médicament est longue, entre 6 à 8h, ce qui est très appréciable lors d’un voyage puisqu’en général une seule prise est suffisante. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

Des solutions naturelles
Au rayon des solutions douces: vous avez le choix entre des bracelets anti-nausées (ils agissent selon les principes de l’acupression), le gingembre*** (à prendre en gélules à la dose suffisante et à renouveler toutes les 2 à 4 heures pendant le voyage), des médicaments homéopathiques (Cocculine, à renouveler si nécessaire pendant le voyage), et certaines huiles essentielles notamment celle de LA menthe poivrée (sauf chez les femmes enceintes et les enfants en-dessous de l’âge de 3 ans).

BONNE PREPARATION?
– Eviter les repas copieux avant le départ, sans pour autant partir le ventre vide.

LA BONNE PLACE
A l’avant d’une voiture ou d’un car.
Au centre d’un bateau ou d’un avion.

LA BONNE ATTITUDE
– Pendant le voyage, oublier la lecture!
– Boire et manger par petites quantités, en évitant les aliments gras.

Fuir les atmosphères surchauffées et bruyantes et laisser les fenêtres
entrouvertes pour que l’air se renouvelle à l’intérieur du véhicule.

Le niveau sonore n’est pas à négliger. Il accroît l’anxiété et ce
phénomène est important dans le mal des transports. Il faut donc éviter
de mettre la radio trop fort.
– Si vous voyagez en voiture, demandez
au conducteur de conduire avec le moins possible d’accélérations ou de
décélérations et de faire régulièrement des haltes.
– Ne pas se
focaliser sur le trouble: essayez de vous distraire de ce mal des
transports en vous occupant l’esprit (organiser des jeux avec les
enfants, chanter, etc.).

*    R-Calm Dimenhydrinate R
**    Postafène R
***    Antimetil R

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires