J'ai trop de cholestérol, que faire? (Part 1) - VivaSanté

J’ai trop de cholestérol, que faire? (Part 1)

Lors d’une prise de sang, votre médecin vous a informé que vous aviez trop de cholestérol? 
Que faire lorsque le taux de cholestérol passe en zone rouge? 
Le point sur la meilleure façon de faire diminuer le cholestérol. En collaboration avec le Professeur Pierre Block, cardiologue, VUB.
Le cholestérol, une substance vitale… mais nuisible en excès..
Indispensable au fonctionnement du corps, le cholestérol est une graisse fabriquée aux deux tiers par le foie et apportée pour un tiers par l’alimentation….

Présent dans la paroi de toutes nos cellules, le cholestérol leur donne souplesse et force. Il assure également leur protection face aux agressions extérieures. Pour atteindre les différents organes, le cholestérol utilise des transporteurs qui lui permettent de circuler dans le sang. 
Les HDL (High Density Lipoproteins – lipoprotéines de haute densité), connues sous le nom de «bon cholestérol», récupèrent le cholestérol en excès et le ramènent au foie où il est transformé avant d’être éliminé. Les LDL (Low Density Lipoproteins – lipoprotéines de basse densité), connues comme le mauvais cholestérol, transportent le cholestérol du foie vers toutes les cellules. 
Quand les LDL fonctionnent mal ou sont en excès, le taux de cholestérol dans le sang augmente. Le cholestérol s’accumule et forme des plaques d’athéromatose qui peu à peu ‘bouchent les artères’ (voir sur blog.lejournaldupatient.be, sous la rubrique athérosclérose. C’est pourquoi le LDL est surnommé le «mauvais cholestérol».
Quel est le bon taux?
Déterminer le taux de cholestérol tient compte de plusieurs facteurs (l’âge, les antécédents familiaux). Ce qui est sûr, c’est que plus le LDL et le cholestérol total sont bas, moins il y a d’événements cardiaques ou cérébraux…
Les causes de taux de cholestérol élevés sont multiples: une alimentation trop riche en graisse et en cholestérol (cause la plus fréquente), une mauvaise fonction de la thyroïde, un diabète mal contrôlé, une maladie du foie, la prise d’hormones, l’obésité, un terrain héréditaire… autant de signes qui nous imposent la vigilance.
Maîtriser son cholestérol…
L’excès de cholestérol dans le sang pendant des années engendre son dépôt dans la paroi des artères, avec des complications qui peuvent être très lourdes de conséquences: c’est l’athérosclérose. Cette plaque s’épaissit et peut favoriser d’importantes pathologies telles que l’hypertension. Si la plaque bouche une carotide (artère du cou qui mène le sang vers le cerveau), elle pourra provoquer un accident vasculaire cérébral (voir notre dossier AVC dans ce numéro), si elle bouche une coronaire (artère qui irrigue le cœur), on parlera d’infarctus… Autant d’accidents parfois irréversibles.
Voilà pourquoi l’on dit que l’hypercholestérolémie est un facteur de risque pour les accidents cardiovasculaires.
Il est particulièrement important de surveiller son taux de cholestérol lorsqu’on présente en même temps d’autres facteurs de risques. Ainsi par exemple, un diabétique, un fumeur, une personne obèse a encore plus de chance de développer une maladie cardiovasculaire lorsqu’il présente déjà une hypercholestérolémie que la personne qui a un taux de cholestérol normal. 

Nathalie Evrard
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone