La coenzyme Q10, l’alliée de notre cœur - VivaSanté

La coenzyme Q10, l’alliée de notre cœur

This post is also available in: Néerlandais

La coenzyme Q10, également appelée coQ10 ou ubiquinone, fait partie des substances nécessaires à la production d’énergie de toutes nos cellules. Actuellement, de plus en plus d’études tentent à prouver qu’elle aurait de nombreux autres effets positifs sur la santé, et tout particulièrement sur notre santé cardiaque.

La coenzyme Q10 est un composé naturel fabriqué surtout par notre foie et trouvé dans toutes les cellules du corps. Pour cette raison, son autre nom est ubiquinone, qui vient du mot ‘omniprésent’. Elle est bien connue pour ses effets antioxydants car elle est capable de régénérer les autres antioxydants (comme la vitamine C ou E, les caroténoides…) lorsqu’ils nous ont protégé des attaques des radicaux libres, ces molécules dites «oxydatives» qui accélèrent la destruction et le vieillissement de nos organes.

Quelles sont les principales sources de CoQ10?
La coenzyme Q10 a une structure de type «vitamine» et nous est fournie par notre alimentation ainsi que par notre propre production corporelle. Les abats, le bœuf, les sardines, le maquereau, les cacahuètes, l’huile de soja, les fruits riches en huile (noix…) et les légumes verts en sont de précieuses sources.

Il est toutefois important, à titre d’exemple, de signaler que les sardines en contiennent 2 fois plus que le bœuf. Une alimentation régulière et équilibrée apporterait en moyenne entre 5 et 10mg de CoQ10 par jour.

Mais pourquoi peut-on manquer de coenzyme Q10?
Plusieurs raisons peuvent être à l’origine d’une diminution de CoQ10 dans nos tissus: l’âge (en vieillissant, nous en fabriquons moins: la concentration dans les tissus cardiaques, rénaux ou hépatiques atteint un maximum à l’âge de 20 ans pour diminuer jusqu’à 25% dès l’âge de 50 ans), la prise de certains médicaments (certains anti-dépresseurs tricycliques, antipsychotiques, antihypertenseurs et les statines hypocholestérolémiantes) et certaines maladies [comme les cardiopathies, maladies du muscle cardiaque, telles que l’insuffisance cardiaque (taux NT-ProBNP élevés)]. Dans ces cas, une complémentation en CoQ10 peut s’avérer utile.

Les organes nécessitant le plus d’énergie – tels que le cœur, les poumons et le foie – sont les premiers consommateurs de la CoQ10, qui ne peut être remplacée par aucune autre substance.

Notre centrale énergétique
La CoQ10 joue un rôle-clé pour la production d’énergie dans nos mitochondries, ces petites usines à énergie qui se trouvent dans toutes nos cellules. C’est en effet dans ces petits organites, au sein de nos cellules, qu’est produite notre énergie (sous forme d’ATP), à tout instant. Le CoQ10 est donc très important pour le fonctionnement des muscles (qui consomment beaucoup d’ATP) et, plus particulièrement, le muscle cardiaque, en perpétuel mouvement.

La coenzyme Q10 est la clef du processus biochimique des mitochondries (au centre des échanges dans chacune de nos cellules), qui produisent 95% de l’énergie cellulaire.

Et si c’était une carence en coenzyme Q1O?
L’une des indications les mieux connues de la coenzyme Q10 est son rôle dans la gestion de l’insuffisance cardiaque. Les études ont montré que les personnes ayant eu des problèmes cardiaques avaient moins de CoQ10 dans les cellules de leur muscle cardiaque. De même, chez des sujets atteints d’insuffisance cardiaque et d’hypertension, le fait de refaire le plein en CoQ10 a pu donner des améliorations de leur état.

La coenzyme Q10 ou CoQ10, est indispensable pour la santé cardiaque et vasculaire.

L’insuffisance cardiaque est une maladie très invalidante; elle survient lorsque le cœur ne peut plus pomper un volume normal de sang, ce qui peut causer une accumulation de liquide (oedème) dans d’autres parties du corps telles que les poumons ou les jambes.. A côté des symptômes, un marqueur sanguine (le NT-ProBNP) peut aider votre médecin à détecter une insuffisance cardiaque.

Indispensable alliée des statines?
Les statines sont souvent prescrites dans la prise en charge de l’hypercholestérolémie (taux de cholestérol élevé dans le sang). En réduisant la synthèse du cholestérol, ces médicaments bloquent aussi la production de coenzyme Q10 et provoquent des effets indésirables, tel qu’une fatigue musculaire mais également des crampes très douloureuses pouvant nécessiter l’arrêt du traitement. La supplémentation en coenzyme Q10 réduirait de façon significative fatigue et crampes musculaires, chez les personnes sensibles à cet effet secondaire.

Une supplémentation en coenzyme Q10 peut s’avérer judicieuse en complément de la prise de certains médicaments contre l’excès de cholestérol. Votre médecin ou votre pharmacien peut vous guider dans le choix d’une bonne supplémentation.

Un peu de chimie pour s’y retrouver!
La coenzyme Q10 est aussi connue sous l’appellation «ubiquinone». L’ubiquinol est le dérivé de l’ubiquinone, qui se produit naturellement grâce à une enzyme dans le corps et qui est également actif.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires