L'allergie aux acariens désormais diagnosticable par le nez - VivaSanté

L’allergie aux acariens désormais diagnosticable par le nez

Une équipe de chercheurs de l’Université de Gand (UGent) a mis au point une nouvelle méthode permettant de déterminer si une personne est allergique ou pas aux acariens. Ce nouvel examen d’allergie, qui s’effectue par le nez, vient s’ajouter aux tests cutanés ou sanguins, déjà existants, a annoncé vendredi l’institution dans un communiqué.

Environ un Européen sur trois souffre de rhinite allergique, rapporte l’Université de Gand. Éternuements, nez bouché, rhume font notamment partie des symptômes que déclenchent les acariens. En cause: une inflammation des voies nasales due à une réaction allergique, souvent à la poussière domestique.

“Les chercheurs de l’Université de Gand et de l’Université de Berlin ont utilisé une nouvelle méthode fiable grâce à un dispositif biochimique pouvant mesurer jusqu’à 15 composants d’acariens simultanément dans les voies nasales”, explique l’université. “Cette technique a l’avantage de mesurer l’allergie à l’endroit précis où l’inflammation allergique se manifeste. (…) Les scientifiques espèrent que cette méthode deviendra une alternative aux prises de sang et/ou tests cutanés afin de poser un diagnostic.”

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn1Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires