L’amour peut-il donner des maladies? - VivaSanté

L’amour peut-il donner des maladies?

This post is also available in: Néerlandais

Sur un parking, à l’hôtel, dans la nature, en vacances ou tout simplement dans un lit… Avec ou sans rendez-vous, toutes les semaines ou juste une heure, tarifé ou pas, plus âgé ou plus jeune, amoureux ou pas… C’est où, avec qui, et comme vous voulez, mais toujours protégé… Car les maladies de l’amour peuvent avoir des conséquences graves! Le point sur ces infections souvent mal connues.

MST ou IST
Les maladies sexuellement transmissibles (MST), également appelées infections sexuellement transmissibles (IST), sont des maladies causées par des microbes (virus, parasites, bactéries), qui se transmettent d’une personne à l’autre au cours des relations sexuelles. Depuis quelques années, le nombre de personnes atteintes d’IST est en augmentation.

Comment se protéger des IST?
Le seul moyen est d’utiliser des préservatifs pour toutes les formes de relations sexuelles: la pénétration vaginale, la sodomie ou la fellation. Il est essentiel que les deux partenaires en soient informés, persuadés et agissent de façon responsable. Ces dernières années, le nombre d’IST a considérablement augmenté dans la population.

Toutes les infections sont en hausse (gonorrhée, hépatites, chlamydia, syphilis, etc.). Ces infections sexuellement transmissibles peuvent avoir de lourdes conséquences sur votre santé. D’autre part, elles peuvent faciliter une infection par le VIH (virus du SIDA) si la personne concernée prend un risque: les IST fragilisent en effet les muqueuses, qui sont alors plus vulnérables en cas de contact avec le VIH.

Se traiter contre les IST?
Pas d’automédication! N’utilisez pas de pommade, de désinfectant, ni bien sûr d’antibiotiques sans avis médical. Pour chaque IST, il existe des traitements efficaces qui évitent la transmission et stoppent l’évolution! Négligées, les IST peuvent entraîner des complications difficiles à traiter et provoquer des séquelles. Il est souvent indiqué que votre partenaire prenne également un traitement pour limiter les risques de réinfections entre vous (même s’il ne présente pas de symptômes!).

On a enregistré en Belgique en 2011 une nouvelle hausse du nombre de cas de maladies sexuellement transmissibles (MST) telles que la syphilis, la gonorrhée et la chlamydiase. Quelque 5.364 cas ont été répertoriés contre 4.617 en 2010 et 3.930 en 2008. Sur trois ans, la hausse a été de 36,1%.

 

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires