Arthrose, rançon de la vieillesse? - VivaSanté

Arthrose, rançon de la vieillesse?

This post is also available in: Néerlandais

Le cartilage obéit à une loi mécanique: plus on s’en sert, plus il s’use. D’où une augmentation exponentielle de la fréquence de l’arthrose en fonction de l’âge: seulement 3% des moins de 45 ans en souffrent, contre 70% des plus de 65 ans.

Cependant, ne laissez pas un genou ou une épaule sensible ralentir votre vie, des solutions existent pour soulager les articulations douloureuses.
Les douleurs de l’arthrose
 
Les articulations touchées par l’arthrose sont souvent celles de la hanche, du genou, de la colonne vertébrale, des doigts.
La douleur est dite de type mécanique, en corrélation avec l’effort ou la répétition de mouvements imposés à l’articulation. Elle diminue ou disparaît au repos. Le matin, et après une période d’immobilité, on parlera de douleurs de «dérouillage» ou de «mise en route».
La raideur s’amplifie avec l’évolution de l’arthrose. La douleur et la destruction articulaire vont générer un handicap fonctionnel parfois important, une déformation.
Un anti-douleur, pour calmer le mal!
 
Actuellement il n’existe pas de médicament pour soigner définitivement l’arthrose, mais bien des médicaments pour soulager la douleur. Avec comme chef de file: le paracétamol et les anti-inflammatoires non stéroidiens. Les recommandations suggèrent de les utiliser à la dose minimale efficace, leur usage au long cours devant si possible être évité.
Bougez!
 
Le Professeur Henrotin (ULg) insiste sur la prise en charge non pharmacologique. «La pratique régulière d’exercices aérobies, de musculation et de mobilisation articulaire fait partie intégrante du traitement de l’arthrose, en dehors des poussées inflammatoires, où le repos total de l’articulation ou sa mise en décharge sont alors conseillés. Mais rien ne vous oblige à nager sur le dos si la seule idée de mettre un bonnet de bain vous décourage d’avance! La marche et le vélo sont parfaitement adaptés, à condition d’avoir une selle et un guidon réglés à la bonne hauteur et de ne pas avoir de problème de rotule. La douleur doit rester votre signal d’alarme. Si elle augmente pendant l’activité, il faut s’arrêter!»
Jetez un coup d’œil à la balance
 
Tous les spécialistes sont formels: avant toute chose, il faut regarder sa balance. La perte de poids reste l’un des meilleurs anti-douleurs pour l’arthrose des genoux et des hanches.
Des solutions plus naturelles?
Aujourd’hui, un intérêt croissant est porté à des molécules susceptibles de réduire les douleurs et surtout de ralentir la progression de l’arthrose: les nutraceuticals.
Le sulfate de glucosamine, le sulfate de chondroïtine, les insaponifiables d’avocat et de soja peuvent soulager la douleur de façon rémanente et entraînent une diminution de la consommation d’anti-inflammatoires et d’antalgiques. Mais attention, il est essentiel de ne prendre que des produits dont l’efficacité a été démontrée par des études validées.
Des hydrolysats de collagène et l’acide hyaluronique sont également intégrés à certaines formulations. Les huiles de poissons, et tout particulièrement l’huile de krill, sont utilisées pour leur richesse en oméga-3, qui contribuent à améliorer le confort des articulations sensibles. Mais attention, commandés sur internet, ces compléments n’offrent aucune garantie de qualité ni de sécurité. A éviter donc! Demandez conseil à votre médecin!
Sous prétexte que l’arthrose est le «privilège» de l’âge, 
on imagine souvent qu’il faut en prendre son parti. 
Dommage car, à défaut de pouvoir rendre sa jeunesse au cartilage, 
on peut traiter la douleur. 
N’hésitez donc pas à solliciter votre médecin.

 

Lies Debruyne
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone