Le boom des objets connectés santé ! - VivaSanté

Le boom des objets connectés santé !

This post is also available in: Néerlandais

Une lentille de contact qui mesure le taux de sucre, un bracelet qui enregistre l’ensemble des activités physiques quotidiennes, un tensiomètre connecté à une tablette ou un smartphone, un serre-tête qui enregistre l’activité cérébrale et propose des exercices, une cabine de consultation à distance, un pilulier intelligent, les appareils de santé «high-tech» s’emparent de nos vies.

Dans l’univers de la santé connectée, il existe déjà une
multitude d’appareils répondant à un nombre très varié de besoins, quotidiens ou
plus spécifiques, liés à la santé, au bien-être ou au coaching. Et chaque jour
ces gadgets se multiplient: balances intelligentes qui collectent l’indice de
masse corporelle (IMC), tee-shirts enregistrant les battements du coeur,
chaussettes dotées de capteurs de température et de pression, ou encore brosse
à dents qui analyse votre brossage.

Se soigner grâce aux objets connectés

Lors de traitements particuliers, les objets connectés peuvent
permettre un suivi quotidien et spécialisé. Toutes les données recueillies par
ces outils peuvent être transmises au médecin référent du malade ou sauvegardées
pour constituer un véritable tableau de bord.? Le médecin ne pouvant pas
toujours être avec son patient, les objets connectés permettent, grâce à leurs
capteurs, de récupérer les informations médicales pertinentes pour un suivi
qualitatif et donc apporter un meilleur traitement. En effet, grâce aux
informations précises captées, le médecin peut ajuster le traitement et donc contribuer à améliorer le quotidien du malade.
Un tel mode de suivi permet également pour le malade de mieux appréhender son traitement et sa maladie.

Des risques ?

Entre 2010 et 2012, le nombre d’applications santé sur
smartphone a été multiplié par 5. Plus de 100.000 applications sont disponibles
sur IOS ou Android. Le marché des applications et logiciels de santé est récent
et il ne bénéficie pas encore d’une réglementation claire. Rien n’oblige les
fabricants à faire valider scientifiquement leurs supports.
Ils peuvent donc prétendre que leur outil permet le diagnostic
d’une maladie comme le cancer sans être inquiétés outre mesure. Une réalité que
tentent de réguler les autorités européennes avec le marquage CE.

Dans le choix d’une application, il est important de
prendre conseil auprès des professionnels de santé, en vue d’une utilisation sécurisée. Beaucoup d’applications proposées par les magasins en ligne ne sont pas fiables pour ce type de mesures. Elles ne peuvent remplacer une consultation médicale.

 Extrait de l’article “Le boom des objects connectés” Le Journal du Patient” N° 26
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires