Le printemps devrait enfin arriver… Une bonne nouvelle si les allergies ne l’accompagnaient pas! - VivaSanté

Le printemps devrait enfin arriver… Une bonne nouvelle si les allergies ne l’accompagnaient pas!

 

Si tous les allergènes ne se présentent pas au même moment, tous n’ont pas non plus le même impact. Le noisetier, par exemple, est particulièrement actif de janvier à mars.
Et c’est à partir du mois d’avril que de nombreux allergènes produisent leurs effets.
Graminées (les herbes) en tête, mais aussi bouleaux, chênes et autres hêtres, leurs pollens respectifs vont commencer à mener la vie dure aux allergiques.
Bien sûr, la première des choses à faire est d’éviter autant que possible le contact avec la ou les substances responsables de votre rhinite allergique, mais ce n’est pas toujours simple…

Rappelons quelques conseils:
Outre le site Airallergy, promu par l’Institut scientifique de Santé publique (ISP), de nombreuses applications pour mobiles ont vu le jour. La dernière en date est Pollen-Info. Grâce au site et à l’application Pollen Info, les patients pourront accéder quotidiennement aux prévisions des pollens et prévenir ainsi le rhume des foins! Cette application peut être intégralement adaptée aux allergies personnelles afin de lancer des avertissements avec quatre codes couleurs différents en fonction du pollen prévu  et de la localisation. Il s’agit d’une initiative des laboratoires MSD Belgium qui améliorera certainement la qualité de vie des patients belges atteints du rhume de foin ou de rhinite allergique.
Quels traitements?
La rhinite allergique n’occasionne pas de fièvre ni de douleur importante; cependant, ses symptômes à répétition peuvent handicaper la vie sociale et professionnelle. La fatigue est également au rendez-vous, même chez les individus les plus résistants.
Votre médecin choisira votre traitement en fonction de la gravité des symptômes, du rapport bénéfice/risque des médicaments et de la facilité d’administration, mais il est important d’agir dès les premiers symptômes et de suivre scrupuleusement ses recommandations. Car le constat dressé par de nombreux médecins est le manque de discipline. L’observance thérapeutique, c’est-à-dire la prise régulière du traitement – même quand les effets de l’allergie sont moindres – permet de contrôler l’épisode allergique. Au contraire, l’arrêt momentané du traitement, puis sa reprise, a moins d’effets sur l’allergie.
Dans le cas de rhinites allergiques saisonnières, un traitement préventif par antihistaminique peut vous être prescrit: un tel traitement permettra souvent d’éviter complètement l’apparition des symptômes et, dans tous les cas, il les diminuera de façon importante. Attention, alcool et antihistaminiques ne font vraiment pas bon ménage…
INFO: 
Téléchargez l’application sur www.pollen-info.be
L’application pour iPhone est disponible sur https://itunes.apple.com/app/pollen-info/id594511624

 

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone