Le touriste, un patient comme les autres en Europe - VivaSanté

Le touriste, un patient comme les autres en Europe

This post is also available in: Néerlandais

Terminé les consultations en grec ou en espagnol pour se procurer un médicament pendant les vacances! Une nouvelle directive européenne renforce la mobilité des patients au sein de l’UE et facilite l’accès aux soins.

Première nouveauté: les Belges pourront désormais se procurer des médicaments dans les pharmacies de n’importe quel Etat membre avec une prescription belge, et n’auront donc plus besoin de passer par un médecin local. Cette disposition ne s’applique pas aux prestations (par exemple, une prescription pour une prestation de kinésithérapie ne sera pas valable).

En principe, vous ne devrez plus demander l’autorisation de votre mutuelle pour vous faire soigner dans un autre Etat membre pour les prestations courantes. Vous devrez certes avancer l’argent mais lors de votre retour, vous aurez droit aux mêmes remboursements que vous auriez reçus pour le même traitement en Belgique. Un accord sera toujours nécessaire pour les hospitalisations, traitements et examens onéreux.

Deuxième innovation: l’obligation faite aux cliniques privées de respecter les tarifs nationaux lors des opérations pratiquées sur les touristes, qui paieront désormais le même prix que les patients locaux. «Avant, les patients étrangers pouvaient payer deux à trois fois plus cher», explique l’expert des affaires internationales à l’Union Nationale des Mutualités Libres, Christian Horemans.

 

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires