Homéopathie, attention charlatans! - VivaSanté

Homéopathie, attention charlatans!

 

Aujourd’hui, la pratique de l’homéopathie n’est pas réglementée, ce qui autorise à peu près n’importe qui à prescrire des médicaments homéopathiques…

On compte pourtant en Belgique 340 homéopathes affiliés à une union professionnelle.
Certes, les trois quarts sont des médecins, mais 20% d’entre eux n’ont aucune formation médicale ou paramédicale.

Or, l’homéopathie est utilisée par 40% de la population belge. Il est vrai que les médicaments homéopathiques n’ont ni effets secondaires, ni contre-indications, et qu’ils sont donc sans danger. Mais cela ne justifie pas que n’importe qui puisse les prescrire: toute personne qui reçoit des patients avec une demande ou un problème de santé doit avoir les compétences requises.

C’est pourquoi le Conseil des ministres a décidé que seuls certains professionnels de santé pourront dans le futur pratiquer l’homéopathie: médecins, dentistes et sage-femmes. Cette décision est le pas le plus récent sur une route entamée en 1999 avec la loi Colla.

Celle-ci prévoyait une reconnaissance de certaines thérapeutiques alternatives (dont l’ostéopathie). Mais avec cette reconnaissance vient aussi une volonté de régulation: seuls les praticiens reconnus ont le droit de pratiquer les médecines visées.

Et ce droit est conditionné par le fait d’avoir suivi des études adéquates, et de continuer à se former tout au long de la vie professionnelle. C’est ce qui est en train de se concrétiser pour l’homéopathie. Les pharmaciens maintiendront leur conseil homéopathique dans les situations d’automédication les plus fréquentes.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone