L'obésité, menace importante pour la santé de votre chien! - VivaSanté

L’obésité, menace importante pour la santé de votre chien!

L’obésité est la maladie nutritionnelle la plus couramment rencontrée en médecine vétérinaire canine. Elle est due aux déséquilibres entre les apports alimentaires et les besoins énergétiques de votre chien. Dès les premiers signes de surpoids, n’hésitez pas à consultez votre vétérinaire!

D’après une rencontre avec le Docteur Dominique Place, vétérinaire
Quand savoir si mon chien est en surpoids?
L’obésité canine est assez couramment définie comme une surcharge pondérale atteignant 15% ou plus. Néanmoins, il reste difficile de connaître le poids idéal d’un chien donné, vu la diversité des races et des croisements.
Pour savoir si votre animal souffre de surpoids, nous vous conseillons d’observer sa silhouette. Si les côtes et la colonne vertébrale sont difficilement palpables, que la ‘taille’ (creux du flanc) du chien n’est plus visible, on considère que le chien est en excès de poids.
Si une distension abdominale évidente est présente, alors le chien est obèse. Vous pouvez également noter l’essoufflement et l’intolérance lors d’efforts que le chien effectuait sans soucis auparavant.
Votre vétérinaire peut aussi vous alerter lors d’une consultation de contrôle ou lors d’un vaccin. N’hésitez pas à peser régulièrement votre animal et à demander conseil.
Est-ce dangereux pour mon chien, Docteur?
En cas de surcharge pondérale importante, la fréquence des affections cardiovasculaires s’accroît.
Les troubles articulaires et la difficulté de se relever et de se projeter vers le haut sont plus fréquents chez les animaux obèses. Les affections couramment citées sont la rupture des ligaments croisés, les hernies discales ainsi que la dysplasie de la hanche.
Dans ces affections articulaires, un cercle vicieux s’installe: un animal atteint aura tendance à réduire son exercice, ce qui entraînera une surcharge pondérale si les repas ne sont pas adaptés en conséquence. D’autre part, la surcharge pondérale est un facteur prédisposant à la pathologie locomotrice. Les animaux obèses – ou soumis à un régime à haute teneur en graisses – résistent également moins aux infections.
Que faire si votre chien est obèse?
Le traitement de l’obésité d’origine alimentaire chez le chien en bonne santé est en principe basé sur 3 points: l’approche psychologique du propriétaire, l’exercice physique et le traitement diététique de l’animal. En cas de dérégulation notable de l’appétit, l’emploi de médicaments régulateurs de la satiété est envisageable, tout au moins en début de traitement et sur une courte période.
L’approche psychologique du propriétaire est une étape essentielle. Elle a pour but de motiver le propriétaire en lui présentant les causes et les méfaits de l’obésité ainsi que les avantages de posséder un animal en bonne santé. “J’explique toujours clairement au maître de l’animal l’objectif du traitement, nous dit Dominique Place: la perte de poids est définie en intensité (le chien doit perdre ‘x’ kilogrammes) et en durée (= le poids cible doit être atteint dans ‘y’ semaines). J’insiste également sur l’importance de l’exercice physique, qui a pour but d’augmenter les dépenses en énergie et de prévenir la perte de masse musculaire et de minéraux osseux. L’augmentation de l’activité doit se faire de façon graduelle. Une marche rapide de 30 minutes ou de 2 fois 15 minutes est conseillée chaque jour.”
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone