Maman, papa, je veux un chien! - VivaSanté

Maman, papa, je veux un chien!

This post is also available in: Néerlandais

Ce n’est pas un hasard si les enfants raffolent de ces petites boules de poils. L’animal de compagnie a un côté rassurant, attendrissant, chaleureux, qui le rend très attirant aux yeux des êtres humains et plus particulièrement des plus petits.

L’ami rêvé
La relation entre l’enfant et l’animal ne se résume pas à quelques caresses ou à des activités ludiques. C’est la rencontre entre deux individus, le début d’une complicité qui contribue à développer le sens des responsabilités et à structurer la personnalité de l’enfant. «L’animal familier apaise, sécurise, structure et canalise l’enfant.

Il facilite également les liens sociaux, développe la communication et le langage…», explique Victoria Chasle Castillo, comportementaliste animalier. Les relations avec les animaux déverrouillent le monde intérieur de l’enfant, dévoilent et structurent ses compétences, stimulent sa faculté d’apprendre, son imaginaire.

De compagnon de jeu, l’animal devient peu à peu le plus fidèle confident de l’enfant. La présence d’un animal permet d’apprendre la vie à l’enfant, et ainsi d’expliquer les cycles de la vie: la maternité lorsque la chatte fait des petits, une première confrontation à la mort avec la perte du hamster… Au contact de l’animal, le petit homme fait l’apprentissage de l’autorité et développe sa responsabilité.

Il prend conscience de ses capacités à prendre soin d’un être vivant. Il est prouvé qu’un animal diminue les tensions à la maison. Il peut même être un excellent médiateur entre l’enfant et l’adulte.

Quel animal pour mon enfant?
Le chien: il est toujours prêt à jouer et aime les caresses. La femelle, plus douce, est souvent préférée au mâle. Même si l’éducation a une grande incidence sur son caractère, chaque race a ses caractéristiques. Pour un enfant turbulent, évitez les chiens dominateurs et indépendants (berger de Brie, des Pyrénées, chien de traîneau, terrier).
Préférez le labrador ou le golden retriever, le boxer ou le terre-neuve. Si votre petit est calme, ou craintif, choisissez par exemple le cavalier King Charles, le bedlington-terrier, le bichon ou le lévrier. Achetez votre chien chez un éleveur et puis emmenez-le chez le vétérinaire.
Le chat: il est inégalable pour diminuer le stress mais il est souvent très indépendant. Parfait pour les enfants calmes. Là aussi, un passage chez le vétérinaire s’impose pour les vaccins.
Le cochon d’Inde: il est doux et facile à apprivoiser, il communique très bien avec son petit maître. Mais il nécessite un minimum d’attention (changement de la litière tous les deux jours) et vit peu de temps (entre trois et cinq ans).
Les oiseaux et les poissons: ils ont un effet calmant mais il bien difficile d’établir une relation amicale avec eux!

Une cohabitation, qui ne va pas sans quelques règles d’hygiène
Si vous êtes enceinte, attention à la toxoplasmose transmise parfois par les chats.?Si vous attendez un bébé et que vous n’êtes pas immunisée contre la maladie (les analyses de sang obligatoires du premier trimestre vous l’indiquent), laissez le nettoyage de la litière du chat à quelqu’un d’autre, ne touchez pas ses excréments et portez des gants si vous jardinez.

Pour vos enfants et pour éviter qu’ils n’attrapent des vers, pensez à vermifuger une fois par mois vos chiots et vos chatons jusqu’à l’âge de 8 mois, et trois ou quatre fois par an au-delà (demandez conseil à votre vétérinaire), et ne laissez pas vos animaux faire leur besoin dans les bacs à sable. Si vos enfants sont allergiques ou asthmatiques, consultez votre médecin traitant. Dans les cas difficiles, il vous recommandera peut-être, quand c’est la seule solution, de vous séparer de l’animal.

Une vermifugation régulière de votre compagnon, en fonction de son mode de vie, est un gage de protection pour votre santé et celle de vos enfants.

N’oubliez pas, soyez toujours vigilant!
– Un animal doit être éduqué, et ce n’est pas votre enfant qui doit prendre cette responsabilité. Aidez-le dans cette tâche. Tout chien doit être socialisé, savoir obéir, faire ses besoins à l’extérieur de la maison et accepter d’être tenu en laisse quand c’est nécessaire.
– Ne laissez jamais un bébé seul avec un animal.
– En règle générale, ne tolérez pas que l’animal aille se coucher sur le lit de votre enfant ou partage son assiette. A l’inverse, l’enfant doit respecter l’animal: il doit apprendre à ne pas lui tirer les oreilles et à savoir interrompre le jeu avec l’animal quand celui-ci commence à le mordiller.

Attention aux morsures!
De par sa petite taille, un enfant présente en priorité son visage au niveau de la gueule du chien. La majorité des accidents de morsure se produisent avec l’animal de la famille. Apprenez dès que possible à votre petit à ne jamais déranger un animal qui dort ou qui mange, et surtout ne le laissez jamais seul avec l’animal, même si vous avez une confiance absolue dans votre chien.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires