N’hésitez plus, bougez-vous! - VivaSanté

N’hésitez plus, bougez-vous!

La planète compte plus de 371 millions de diabétiques!

Près d’un belge sur 10 est diabétique!

Et ce chiffre ne cesse d’augmenter en raison, entre autres, d’une hygiène de vie inappropriée. Des chiffres qui inquiètent tous les pays concernés car le diabète a des conséquences sanitaires et économiques redoutables.

Il est donc urgent d’endiguer cette épidémie et notamment de protéger ceux qui ne sont pas encore diabétiques mais pourraient le devenir.

Les programmes de prévention du diabète s’appuient tous sur le même triptyque que la prise en charge du diabète déclaré: hygiène de vie adaptée, perte de poids et augmentation de l’activité physique. Ces mesures sont d’autant plus efficaces qu’elles sont appliquées avant l’apparition du diabète proprement dit.

Les études le confirment… Afin de prévenir l’apparition du diabète de type 2, il est donc indispensable de veiller dès le plus jeune âge à pratiquer une activité physique de manière régulière.

Une augmentation même légère de la fréquence et de l’intensité de l’activité physique est bénéfique pour la santé parce qu’elle améliore la condition physique et mentale mais permet aussi de maintenir son poids sous contrôle, d’augmenter sa sensibilité à l’insuline, d’obtenir un effet bénéfique sur la fonction rénale, de stabiliser le niveau de sucre dans le sang, etc.

Bougez, au minimum 30 minutes par jour, que ce soit en faisant des courses, en promenant le chien, en prenant les escaliers plutôt que l’ascenseur!

Et «dans la phase de pré-diabète, l’exercice physique régulier joue également un rôle fondamental et réduit considérablement les risques d’apparition définitive de la maladie», souligne le Prof. Martin Buyssschaert des Cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles.

«Une promenade quotidienne d’une demi-heure, par exemple, réduit déjà le risque de diabète de 30%.». «Ce que l’on appelle le “pré-diabète” est une phase préliminaire de l’affection durant laquelle le patient présente déjà des taux de sucre dans le sang augmentés qui, contrairement au diabète, est encore réversible si le patient se soumet à un traitement temporaire et adopte une hygiène de vie plus salutaire.»

Même si les médicaments disponibles permettent de contrôler correctement et d’éviter la plupart des complications, le diabète reste une maladie dont on ne guérit pas; le vieil adage «mieux vaut prévenir que guérir» reste le maître mot.

Et à ce titre, différentes études le prouvent: l’exercice physique et la perte de poids sont des armes de prévention d’une étonnante efficacité. Alors n’hésitez plus: bougez-vous!

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires