Nouvelle édition de l’opération «La Semaine du rythme cardiaque» du 22-26 avril - VivaSanté

Nouvelle édition de l’opération «La Semaine du rythme cardiaque» du 22-26 avril

 

A cette occasion, la Belgian Heart Rhythm Association (BeHRA) offre à tous la possibilité de bénéficier d’un contrôle gratuit de son rythme cardiaque dans près de 90 hôpitaux (liste disponible en cliquant ici).
Parallèlement, une journée nationale de sensibilisation a été mise en place le jeudi 25 avril afin de faire toute la lumière sur la problématique de la fibrillation auriculaire.

«Nous nous réjouissons de voir que le succès de notre action ne cesse de croître. Cependant, nous ne pouvons pas nous reposer sur nos lauriers car de nombreuses personnes souffrent de fibrillation auriculaire. Or, cette affection est à l’origine d’un accident vasculaire cérébral (AVC) sur 6. Il existe d’excellents traitements, mais il est primordial de poser à temps le diagnostic d’une fibrillation auriculaire», explique le docteur Georges H. Mairesse, Président du BeHRA.
«C’est pour cette raison que nous souhaitons mobiliser davantage les personnes les plus à risque (généralement âgées de plus de 65 ans) pour les tests au sein des hôpitaux, tout en informant l’ensemble de la population sur les risques réels de cette affection. Un résultat négatif au test ne signifie en effet pas qu’une personne n’en est pas atteinte puisque les épisodes de fibrillation auriculaire se manifestent de manière sporadique.»
Les chiffres sont certes interpellants: au-delà de 40 ans, 1 Belge sur 4 souffrira un jour de ce trouble cardiaque. Le danger le plus important réside indéniablement dans le fait qu’un patient sur trois ne présente aucun symptôme et peut donc ne pas être conscient du trouble qui l’affecte. En cas de fibrillation auriculaire non prise en charge, ces personnes courent ainsi un risque cinq fois plus élevé de développer des caillots de sang pouvant, à leur tour, entraîner un AVC ou une thrombose.
D’après les estimations, près de 150.000 patients en Belgique souffrent d’une fibrillation auriculaire et ce nombre va très probablement doubler d’ici 2050 en raison du vieillissement de la population …
En outre, un test est maintenant disponible en ligne (www.monrythmecardiaque.be)  et il constitue sans aucun doute la grande nouveauté de cette édition de l’opération «la Semaine du Rythme Cardiaque». Ce test permet de calculer, sur base d’une série de questions, son pourcentage de risque de souffrir d’une fibrillation auriculaire et, en cas de fibrillation auriculaire non traitée, de faire une thrombose ou un accident vasculaire cérébral (AVC).
Depuis le lancement du test en janvier, plus de 11.000 personnes y ont déjà participé. Il ressort que 630 des 11.000 répondants présentent un risque accru de souffrir d’une fibrillation auriculaire et que 163 d’entre elles ont un risque d’au moins 20% de développer une thrombose ou un AVC.

 

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires