Nutrition: Consommer du yaourt pourrait aider à contrôler son poids! - VivaSanté

Nutrition: Consommer du yaourt pourrait aider à contrôler son poids!

This post is also available in: Néerlandais

Pour éviter que des kilos inutiles s’installent de façon définitive, il est important de respecter une série de bonnes habitudes. Parmi celles-ci, celle d’intégrer plus régulièrement le yaourt dans son alimentation pourrait être un atout intéressant.
Explications par des experts réunis à Boston lors du symposium de la Yogurt in Nutrition Initiative for a Balanced Diet (YINI).


L’obésité et le surpoids: une véritable épidémie
Comme l’explique le professeur Richard Atkinson (Directeur de l’Institut de recherche de l’obésité, USA), l’obésité semble prendre la forme d’une épidémie qui touche toutes les races, tous les âges et toutes les classes sociales. Cette épidémie s’explique essentiellement parce que les origines de cette maladie ont de multiples causes qui s’additionnent. Elles sont liées à l’histoire familiale (génétique, le régime de la mère pendant la grossesse), à l’environnement (pollution…), aux habitudes de vie (régime, exercice physique, tabagisme, manque de sommeil) et à certaines maladies inflammatoires.

Pour lutter contre l’obésité, il faut avant tout la prévenir par une approche multidisciplinaire: mieux se nourrir et faire de l’exercice tout au long de sa vie.

Le yaourt, peu de calories, beaucoup de nutriments
Quel rôle pourrait jouer le yaourt dans ce patchwork compliqué que représente la gestion du poids?
Afin de répondre à cette question, le docteur Jacqui Eales, chercheur en santé économique à l’YHEC (York Health Economics Consortium), a analysé toutes les études de la littérature scientifique sur le lien entre yaourt et santé. Et sur les 61 études en lien avec la gestion du poids, 22 présentaient les critères scientifiques requis. Ces études montrent que les consommateurs réguliers de yaourt ont un indice de masse corporelle plus bas que les non-consommateurs. Ceci reste néanmoins une corrélation et non un lien de cause à effet! Ainsi, il sera nécessaire de mettre sur pied des études d’intervention qui expliqueraient les mécanismes apportant ces effets. Le Dr Atkinson a donc conclu que le yaourt est riche de promesses, non pas pour guérir l’obésité, mais parce qu’il exerce des effets modestes, mais significatifs, sur la perte de poids ou pour prévenir le gain de poids. Par conséquent, la consommation de yaourt aurait le potentiel de contribuer à l’amélioration de la santé publique.

Pour contrôler son poids, il faut consommer des aliments apportant peu de calories mais riches en nutriments. Lorsque la consommation de nutriments est importante, les besoins nutritionnels sont mieux comblés et le corps renvoie moins de sensation de faim. Le yaourt est un aliment qui apporte peu de calories, mais qui renferme de très nombreux nutriments essentiels: des protéines, du calcium, du phosphore et des vitamines B (B12, B2 et B5).

Le yaourt n’est pas seulement un aliment avec une haute valeur nutritionnelle, c’est aussi un aliment savoureux, pratique et facile à digérer, qui aide à atteindre la quantité de produits laitiers recommandée quotidiennement, sans calories superflues.

Les quelques mécanismes d’action probables… Les bonnes protéines?
Indispensables aux os et aux muscles, les protéines contrôlent également le centre de la faim, puisqu’il apparaît de façon évidente que l’énergie ingérée sous forme de protéines est plus satiétogène(coupe la faim) que l’énergie issue des sucres ou des graisses.

Les bonnes bactéries?
Le yaourt permet la consommation de ferments lactiques qui sont de bonnes bactéries pour notre flore intestinale. Ceci pourrait aussi expliquer l’effet du yaourt sur la manière dont les nutriments sont métabolisés par notre corps. À cet égard, des données récentes suggèrent que certains suppléments probiotiques facilitent le contrôle de l’appétit et augmentent la perte de poids. Quant à la critique sur le sucre ajouté au yaourt, selon le professeur Tremblay (université de Laval), les études montrent que le sucre ajouté augmente la palatabilité du yaourt, mais n’a pas d’effet sur le niveau de sucre dans le sang, ni sur l’apport énergétique.

Le yaourt, associé à une meilleure alimentation et à une activité physique plus importante, est un moyen facile de prendre en charge le surpoids.

Référence
3rd Yogurt Summit, mars 2015, Boston.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone