Produits laitiers et yaourt: en consommer moins ou davantage? - VivaSanté

Produits laitiers et yaourt: en consommer moins ou davantage?

Sous l’égide de l’Institut Danone, le Belgian Bone Club et la Société Belge de Ménopause ont organisé un symposium centré sur les produits laitiers. Différents experts ont évoqué les effets d’une consommation équilibrée de lait et de produits laitiers sur la santé «ostéo-articulaire», mais aussi sur la santé en général. L’impact économique d’une consommation équilibrée en produits laitiers a également été mis en avant.

Une consommation de lait et produits laitiers bien en dessous des recommandations
Andrew M Prentice (professeur de nutrition à la London School of Hygiene & Tropical Medicine)

Pour la santé osseuse, il est recommandé de consommer entre 800mg et 1,2g de calcium/j. L’intolérance au lactose peut être un problème pour atteindre ces niveaux. On constate que la perception réelle des symptômes chez certaines personnes n’est en fait pas en relation avec le lactose, ce qui conduit à surestimer l’importance de l’intolérance au lactose et entraîner des régimes sélectifs.

Par ailleurs, les ferments vivants du yaourt améliorent la digestion du lactose présent en quantité importante dans le lait chez les personnes diagnostiquées intolérantes au lactose. Enfin, la consommation d’un à deux yaourts par jour permet de couvrir une partie des apports calciques recommandés.

Un impact santé, mais aussi économique
Cyrus Cooper, affilié au MRC Lifecourse Unit Southampton university and Oxford university

La Belgique est dans le «top 20» des pays avec la plus forte incidence de fractures de la hanche. Une augmentation de plus en plus marquée de ces fractures est apparue ces huit dernières années avec une progression de 20,4% chez les hommes et 5,7% chez les femmes.

Un apport nutritionnel équilibré avec des nutriments clés comme le calcium, la vitamine D et des protéines, une activité physique régulière, une hygiène de vie équilibrée sont les piliers de la santé osseuse. En Belgique et dans d’autres pays européens, l’apport de calcium par la consommation alimentaire est loin d’être atteint par la population.

Ce manque d’apport concerne également les femmes ménopausées ostéoporotiques. Des données récentes portant sur trois pays européens (France, Suède, Hollande) ont montré que la prévention des fractures de hanche chez les plus de 50 ans via une consommation de produits laitiers (650mg de calcium/jour) a un impact économique marqué. De petites initiatives alimentaires à faible coût permettent des économies importantes liées à la prévention des fractures.

Faire taire les rumeurs!
Jean-Michel Lecerf, Institut Pasteur de Lille

Jadis portés aux nues, le lait et les produits laitiers font aujourd’hui l’objet de suspicion, et leur consommation ne cesse de diminuer. Ces assertions ne reposent cependant sur aucun fondement scientifique. Dans le cadre d’une alimentation équilibrée, le bénéfice d’une consommation de lait et de produits laitiers se marque dans la réduction du risque de survenue du syndrome métabolique, du diabète de type 2, des maladies cardio-cérébro-vasculaires, mais aussi d’autres maladies chroniques, telles que l’ostéoporose, la sarcopénie ou encore le cancer colorectal.

Le lait et les produits laitiers sont nécessaires à la santé, mais doivent être consommés de façon équilibrée et variée. Les jus végétaux ne peuvent se substituer ni au lait ni aux produits laitiers, ils n’apportent pas le calcium indispensable aux besoins physiologiques. 

Atteindre les recommandations nutritionnelles en calcium
Edouard Clerfeuille, CONUT.eu, Bures-sur-Yvette

En Belgique, les deux tiers de la population ne consomment pas la quantité recommandée de calcium. Par contre, 98,8% de la population dépassent l’apport recommandé en acides gras saturés.

Les Belges mangent environ 2 portions de produits laitiers par jour: l’une sous forme de fromage, l’autre sous forme de lait ou de yaourt (en proportions égales). Augmenter la consommation en lait et yaourts sans augmenter pour autant la consommation de fromages aiderait les Belges à ingurgiter la quantité de calcium nécessaire tout en limitant l’apport en acides gras saturés.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires