Rumeurs sur les produits laitiers: réponse des experts! - VivaSanté

Rumeurs sur les produits laitiers: réponse des experts!

This post is also available in: Néerlandais

Le lait est l’un des aliments qui suscite actuellement de nombreux débats et controverses, et sur lequel on peut lire et entendre tout et son contraire. Mais qu’en est-il réellement? Testez vos connaissances avec le Professeur Lecerf.

Le lait et les produits laitiers sont la meilleure source de calcium.
VRAI

A tout âge, nous avons besoin de calcium, avec une moyenne de 900mg par jour. Les produits laitiers constituent, de loin, la source principale de calcium de notre alimentation. Ils doivent donc faire partie de notre alimentation, à moins d’une gymnastique nutritionnelle très compliquée au quotidien. Le calcium provenant des produits laitiers est, d’ailleurs, considéré comme le calcium de référence. Notamment parce que d’autres nutriments présents dans le lait – protéines, phosphore, vitamine D – favorisent sa bonne assimilation et sa bonne utilisation par l’organisme.

Le lait est indispensable à la santé osseuse.
VRAI

Le lait et ses dérivés contiennent les nutriments-clés de la santé osseuse: le calcium, la vitamine D, le phosphore et les protéines. Il est parfaitement démontré que ces nutriments sont indispensables pour construire un capital osseux optimal lors de la croissance, puis pour l’entretenir et limiter la perte osseuse liée à l’âge, et donc ainsi prévenir l’ostéoporose. Il a aussi été souligné que l’hygiène de vie est essentielle: il faut donc maintenir son activité physique, ne pas consommer trop de sel, de sodas… car la santé osseuse est un tout!

Le lait peut être responsable de cancers.
FAUX

Bien au contraire, la consommation de produits laitiers variés et en quantité équilibrée diminuerait de 15 à 20% le risque de cancer colorectal selon des études récentes; d’autre part, la consommation de produits laitiers n’est pas associée à une quelconque augmentation de risque d’autres cancers, notamment de la prostate, comme on a pu l’entendre. En fait, c’est le grand excès de calcium (plus de 2g de calcium par jour, ce qui est très loin d’une consommation équilibrée normale en produit laitiers) qui est sans doute à mettre en cause.

Pour la santé de nos os, mais aussi afin de prévenir divers types de maladies comme l’hypertension, l’obésité, les accidents cardio-vasculaires et même le diabète de type 2, une consommation équilibrée de produits laitiers et de yaourt s’impose.

Les intolérants au lait ne peuvent pas consommer de produits laitiers.
FAUX

L’intolérance au lactose concerne 20% des Belges, mais ce n’est pas une maladie. Les symptômes sont variables (ballonnements, maux de ventre, diarrhée…), et dépendent du degré d’intolérance. En général, l’intolérance n’est pas totale, c-à-d que nous gardons encore la faculté de ‘digérer’ le lait et ses dérivés pour autant qu’ils soient pris en petites quantités.

Pour maintenir la prise de calcium via les produits laitiers – essentielle pour notre santé, il faut manger des yaourts, des fromages affinés, mais aussi absorber de petites quantités de laits, fractionnées dans la journée ou intégrées dans des préparations culinaires.

Grâce à ses ferments spécifiques, le yaourt est bien toléré par les personnes digérant mal le lactose.

Le lactose est le principal sucre du lait. Il est composé de deux molécules, une de glucose et une de galactose. Pour qu’il soit digéré, ces deux molécules doivent être séparées par une enzyme fabriquée par l’organisme, la lactase. Lorsque l’organisme ne produit plus suffisamment de lactase, la digestion du lait se fait plus difficilement, on parle d’intolérance. Selon les individus, les symptômes sont variables, en fonction de la quantité de lactase encore produite par l’organisme, et du type d’aliment lacté qui a été consommé.

Le lait de vache est la principale source d’allergie alimentaire.
FAUX

L’allergie aux protéines de lait est rare: 2 à 6% des enfants seulement présentent ce type d’allergie, qui disparaît généralement vers l’âge de 2 à 3 ans. Chez l’adulte, elle ne concerne que 1% de la population. Les protéines de lait n’apparaissent qu’au 6e rang dans la liste des aliments responsables d’allergie, loin derrière l’arachide, les noix, le soja, le poisson et les œufs. Seul un médecin peut diagnostiquer cette allergie et conseiller ou non la réduction ou la suppression du lait et des produits laitiers.

Le lait rend notre corps acide.
FAUX

De la même manière que l’organisme maintient notre corps à une température constante, il travaille en permanence pour maintenir chacune de nos cellules à son pH idéal. Car l’excès d’acide ou un environnement trop basique est nocif pour certaines cellules. Ce déséquilibre peut avoir une incidence directe sur notre vitalité, notre sommeil et notre équilibre nerveux. Il a été démontré ces dernières années que le lait consommé en quantité équilibrée participe au contraire au bon équilibre acido-basique de nos cellules.

L’exclusion totale des produits laitiers peut mettre en danger le bon équilibre alimentaire des jeunes enfants.

Aucun argument scientifique ne soutient la mise à l’index incompréhensible que subissent actuellement le lait de vache et les produits laitiers. Consommés en quantité équilibrée, ils ne présentent que des avantages pour notre santé. Il est important d’en consommer, à tout âge de la vie!

1 portion de produit laitier, c’est:
– 1 part de fromage (1/8 de camembert par exemple ou 30g);
– 1 verre de lait ou 1 yaourt;
– 3 à 4 pincées de fromage râpé (dans la soupe, une purée de lait, du fromage pour préparer des légumes au gratin, un riz ou une semoule au lait);
– 3 cuillères à soupe de fromage blanc ou 2 «Petit-suisse» (60g).

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires