Troubles de l' érection et risque cardiovasculaire - VivaSanté

Troubles de l’ érection et risque cardiovasculaire

La dysfonction érectile affecte des millions d’hommes dans le monde, avec des conséquences qui vont bien au-delà de l’activité sexuelle. En effet, les troubles de l’ érection sont aujourd’hui reconnus comme étant un marqueur précoce de maladies cardiovasculaires.

Faut-il s’inquiéter en cas de “panne sexuelle”?
Les “pannes sexuelles” correspondent à un échec. Il s’agit d’un rapport sexuel qui n’arrive pas à son terme parce que l’érection n’a pas été possible ou suffisante. Il n’est pas nécessaire de s’inquiéter quand c’est passager, mais de manière répétitive cela peut poser problème. Il est à noter que certaines circonstances peuvent être défavorables, par exemple, un rapport sexuel après une soirée bien arrosée.

Quel mécanisme se cache derrière cette dysfonction?
Pour toute érection, il faut du désir et de la testostérone en quantité, des artères, des nerfs et un tissu érectile de qualité. Une altération plus ou moins importante d’un ou plusieurs de ces éléments conduit inévitablement à une dysfonction érectile. On parle de dysfonction érectile quand il existe une incapacité à obtenir la pénétration et qu’elle se reproduit pendant plusieurs semaines.

Lorsque l’homme consulte pour trouver une solution à son problème d’érection, il faut avant tout déterminer l’origine de ses difficultés à avoir ou à maintenir une érection qui permette la pénétration. Cette cause est-elle organique ou psychologique? Via deux questions, le diagnostic peut être orienté: 1) Avez-vous des érections matinales ou nocturnes? 2) Y a-t-il une rigidité maximale lors de la masturbation? Si la réponse est oui à ces deux questions, le problème est d’ordre psychogène.

On parle de cause organique lorsqu’il existe un facteur mécanique sous-jacent (mauvaise vascularisation dans le pénis par exemple).

Souvent, la cause est multifactorielle ou mixte: un problème psychologique vient se rajouter à l’aspect organique, ce que l’on appelle l’angoisse de performance: l’homme a peur de passer à l’acte car il a peur de l’échec.

Quel lien existe-t-il entre les facteurs de risque cardiovasculaire et les troubles de l’érection?
Aujourd’hui, on estime que les troubles de l’érection peuvent être un signe avant-coureur, un symptôme “sentinelle” en d’autres mots, d’une pathologie cardiovasculaire. Cela signifie qu’un certain nombre d’hommes qui consultent pour des troubles de l’érection pourraient développer plus tard des problèmes cardiovasculaires. D’où l’importance de réaliser un bilan cardiovasculaire pour les patients de plus de cinquante ans qui consultent leur médecin pour des troubles de l’érection.

«Les troubles de l’érection sont souvent la conséquence d’autres problèmes médicaux, comme le diabète, l’hypertension ou un cholestérol trop élevé. Nous savons que 50 à 60% des hommes ayant été victimes d’un infarctus souffraient auparavant de troubles de l’érection. Un risque accru de survenue d’un événement cardiaque chez les hommes de 50 ans ou moins présentant une dysfonction érectile a été rapporté, avec une incidence (nombre de nouveaux cas sur une période donnée) d’événements cardiovasculaires 7 fois supérieure à celle retrouvée dans une population de référence. C’est pourquoi il est important que le médecin puisse détecter ces symptômes à temps,» nous explique le Professeur Thierry Roumeguère (Urologue, ULB).

«Aujourd’hui, il faut considérer les difficultés sexuelles masculines comme un premier signe de pathologie cardiovasculaire, à prendre en compte pour mener un bilan cardiaque approfondi et mettre en place les traitements nécessaires. Ce qui n’est pas incompatible avec une prise en charge des pannes sexuelles. En réalité, la cause du trouble de l’érection peut être une pathologie vasculaire sous-jacente qu’il faut prendre en charge, sans se limiter au seul traitement des difficultés sexuelles.»

Ça se soigne, les pannes sexuelles?
La plupart des troubles de l’érection se traitent efficacement. Différents traitements sont disponibles. Il est donc conseillé au patient de discuter avec son médecin afin de déterminer le traitement qui correspond le mieux à sa situation personnelle. Il est aussi souvent important d’impliquer la partenaire dans cette discussion, car c’est ainsi que la meilleure solution pourra être choisie pour le couple. Il suffit parfois d’arrêter de fumer ou de réduire sa consommation d’alcool. Une activité physique suffisante peut aussi améliorer les troubles.

Vous souffrez de problèmes d’érection?
Parlez-en à votre médecin. Il existe aujourd’hui des traitements efficaces. Lors de cette consultation, un bilan cardiologique peut aussi vous être proposé, car un trouble d’érection peut être un premier signe d’un événement cardiovasculaire, tout particulièrement chez les hommes âgés de 50 ans ou moins.

Lies Debruyne

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires