Un hiver sans mouchoir? - VivaSanté

Un hiver sans mouchoir?

This post is also available in: Néerlandais

Le nez encombré menace?
Voici quelques conseils anti-rhume!

Qu’est ce qu’un rhume?
Rhume ou rhinite, cette infection bénigne est provoquée le plus souvent par un des nombreux virus qui affectent la muqueuse nasale. Caractérisée par un écoulement par le nez ou une obstruction nasale, elle guérit le plus souvent spontanément en une semaine à 10 jours.

Rien à voir donc avec la grippe due à des virus différents et présentant des symptômes typiques également différents qui apparaissent subitement: courbatures, toux importante et fièvre élevée.

Conseils
Les virus du rhume se transmettent très facilement via les gouttelettes émises en cas d’éternuement ou de toux. La contagion débute 2 ou 3 jours avant le début de la rhinite et persiste une semaine.
En cas de rhume, pour éviter de contaminer les autres, il est important de se laver les mains régulièrement, de se couvrir la bouche en cas de toux et de se moucher avec des mouchoirs jetables.

Que faire?
Agir dès les premiers symptômes.

Traitement local:
– Nettoyage et humidification de la muqueuse nasale avec du sérum physiologique, ou un spray d’eau de mer: à répéter aussi souvent que possible pour évacuer les virus, déboucher le nez et favoriser la respiration. Certains sprays contiennent des oligo-éléments (cuivre, argent…) qui leur confèrent des propriétés antiseptiques.

– Si le nez est fort bouché, les sprays ou gouttes contenant des décongestionnants peuvent être utilisés, mais très ponctuellement.

Traitement général:

– Boire beaucoup (eau ou tisanes), pour s’hydrater.
– Prendre du paracétamol ou de l’ibuprofène en cas de fièvre et/ou de maux de tête associés et mal supportés.
– L’eucalyptus, le thym, la propolis sont des plantes désinfectantes, elles soulagent le rhume.
– Allium cepa, Mercurius solubilis, Coryzalia® sont des médicaments homéopathiques pour soigner les rhumes.

Les rhumes qui s’éternisent
Banal et bénin, le rhume ne requiert que quelques mesures thérapeutiques simples associées à quelques mesures d’hygiène de vie. Cependant, certaines personnes, les enfants notamment, sont exposées à des complications imposant un avis médical. Les plus fréquentes sont les otites et sinusites.

Consulter si:
– le rhume entraîne une fièvre supérieure à 38,5C ou des saignements de nez;
– il est associé à des douleurs dans les oreilles, des maux de tête violents, des élancements douloureux au niveau du front, des yeux et des joues…;
– un problème respiratoire apparaît (essoufflement, gêne respiratoire, toux rauque,…);
– le rhume dure plus de 10 jours ou devient très gênant.

Pas d’usage prolongé de gouttes pour le nez!
Les décongestionnants, aussi appelés vasoconstricteurs, sont fréquemment utilisés pour déboucher le nez. Ils sont cependant à manier avec prudence (à ne pas utiliser chez la femme enceinte, ni chez les personnes souffrant d’hypertension) et modération (pas plus de 3 à 5 jours consécutifs).
Leur utilisation prolongée peut en effet entraîner une rhinite médicamenteuse (plus on en utilise, plus le nez est congestionné, et plus on a besoin de médicaments). Un vrai cercle vicieux!

A savoir
– Aérer le plus possible la maison
– Éviter le tabac et les atmosphères enfumées, le tabac est un irritant des voies respiratoires

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires