Le vertige. Vrai ou faux. - VivaSanté

Le vertige. Vrai ou faux.

Nausées, instabilité, tournis, bourdonnement d’oreilles, trouble de l’équilibre… Toutes ces sensations, bien qu’elles soient très différentes, sont regroupées dans une plainte identique: le vertige. Le caractère angoissant et désagréable des symptômes nécessite une solution globale et rapide.

Comprendre le vertige!
Le corps maintient son équilibre en recevant des informations issues:

  • de la plante des pieds, des articulations et des muscles, qui contiennent des capteurs de pression;
  • des organes de l’équilibre situés dans l’oreille interne, en particulier le système vestibulaire;
  • des yeux, pour informer sur la position de la tête.

Ces informations sont captées par le cervelet, situé en arrière de la tête, qui va pouvoir donner des ordres pour maintenir l’équilibre. La sensation de vertige survient lorsque l’un de ces informateurs fournit des données discordantes. À ce moment, on ressent une sensation de faiblesse, la tête qui tourne, une impression de mouvement ou une perte de l’équilibre.

Il existe des vrais et des faux vertiges 
VRAI
Malaise vagal, hypoglycémie, hypotension orthostatique, phobie du vide, troubles du rythme, agoraphobie, migraines… Ces affections entraînent plutôt une instabilité qu’un vrai vertige. Un «vertige vrai» est une sensation erronée de mouvement. Il est dû soit à une atteinte vestibulaire (dans l’oreille), soit à une atteinte centrale (cerveau).

Un virus peut être une cause de vertige 
VRAI
Parmi les «vrais vertiges», il faut encore faire une distinction entre différents types de vertiges. Le plus courant est le vertige paroxystique bénin. Ce sont des vertiges brefs mais très intenses, qui surviennent quand on se retourne dans son lit ou qu’on tourne vivement la tête. Ce sont en fait des cristaux de l’oreille interne qui se décollent et se mettent où ils ne doivent pas. Le vertige paroxystique bénin peut survenir suite à un coup ou un choc sur la tête ou être causé par un virus. Pour ce type de vertige, il existe un traitement efficace appelé «manœuvre de repositionnement des particules». Votre médecin ou kinésithérapeute effectue une série de mouvements de la tête lors d’une crise aiguë, puis vous enseigne comment faire les mouvements vous-même dans l’éventualité d’une récidive.

Autre type de vrai vertige: la névrite vestibulaire. Il s’agit d’une attaque du nerf vestibulaire (ce nerf relie l’oreille interne aux centres nerveux) qui provoque un vertige rotatoire. Cette inflammation provoque une seule grande crise de vertige, la personne doit parfois restée allongée plusieurs semaines. Le système immunitaire, quelques jours après avoir combattu une autre infection ORL, comme un rhume ou une bronchite, ou une infection urinaire, attaque l’oreille interne, la prenant pour le virus. Autre cause possible: une forte augmentation de la tension.

Le vertige régresse peu à peu, mais il est important d’en faire le diagnostic le plus tôt possible, pour le traiter le plus rapidement possible.

Un vertige, c’est toujours une maladie de Ménière
FAUX
Souvent, on associe un peu vite les vertiges de tout type à la maladie de Ménière. Celle-ci est une hypertension dans l’oreille et les crises se produisent de manière répétitive. L’oreille se bouche, bourdonne pendant quelque temps, on entend moins bien puis on entend de nouveau, même si on perd à chaque fois un peu d’audition avec un risque de surdité bien présent!

Des traitements de fond existent pour limiter les crises, mais une période de stress peut déclencher une nouvelle crise. Il est donc important d’apprendre à gérer son stress. Différentes méthodes peuvent vous y aider: sport, yoga, psychothérapie, pilates…

Les personnes âgées souffrent plus de vertige
VRAI
Le vieillissement touchant les centres nerveux, les personnes âgées sont plus sujettes à l’instabilité, cette sensation de jambes flageolantes et de démarche titubante. La personne qui en souffre à tendance à limiter ses déplacements et à s’isoler. Or c’est bien souvent cette absence de stimulations extérieures et cette peur de tomber qui conduisent à la chute. Pour aider ces personnes à retrouver confiance en leur marche et améliorer ainsi leur qualité de vie, un système de rééducation peut leur être proposé par leur médecin. Une partie du traitement est axée sur un travail comprenant des exercices de renforcement, de souplesse, d’équilibre et de coordination. L’autre partie de cette rééducation se fait à l’extérieur, par des séances de marche avec bâtons. Les médicaments sont en général inutiles.

Il existe un traitement contre la phobie du vide
VRAI
La peur des hauteurs est nommée acrophobie. Elle ne doit pas être confondue avec un vertige, contrairement aux idées reçues. Cette peur peut se déclencher simplement par la pensée du vide ou son évocation au cours d’une discussion. Elle peut aller jusqu’à entraîner l’impossibilité de monter sur une échelle ou un tabouret. Les traitements de psychothérapie et de thérapie cognitivo-comportementale sont très efficaces. Les médicaments sont inutiles.

Il n’existe pas de traitement contre les vertiges
FAUX
Plusieurs cas de vertige, même de vertige important comme celui qui accompagne la labyrinthite (inflammation de l’oreille interne), disparaissent spontanément, mais habituellement avec une évolution plutôt lente. Selon les origines du vertige, un médecin peut prescrire un certain nombre de traitements, allant des antibiotiques, des corticoïdes et d’autres médicaments à l’intervention chirurgicale. Il peut également proposer un traitement de kinésithérapie. Certains exercices aident en effet à supporter le vertige, ils peuvent également rendre les crises moins intenses et plus courtes, voire les faire disparaître.

Il existe des cliniques du vertige
VRAI
La rééducation du vertige ou rééducation vestibulaire a pour but de prendre en charge et de traiter les personnes présentant des vertiges et des troubles de l’équilibre. Le vertige, ayant des origines multiples, il impose un travail en équipe multidisciplinaire où se retrouvent kinésithérapeute spécialisée, ORL et neurologue. Ceux-ci utilisent des techniques et un matériel spécifique (projecteur opto-cinétique, plateforme de posturographie dynamique informatisée, fauteuil multidirectionnel…).

Vous souffrez de vertiges?
Quelles que soient l’intensité et la fréquence de vos vertiges, parlez-en à votre médecin!

Share on Facebook2Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone

Articles similaires